........POUR VOIR LE NOUVEAU MUSEE DE L'ACROPOLE.........

             

chouette_ma

Pas de raison! Tout le monde -ou presque- y étant allé, on ne pouvait décemment pas être en reste! Jusqu'à la fin de l'année, l'entrée est à un euro! une raison de plus pour y aller maintenant.

Tout ce qu'on peut dire c'est qu'il se sera fait attendre et désiré! Enfin, on va pas chipoter pour quelques petites années de retard, hein!?.....juste une vingtaine.........pfou! Ca passe en un claquement de doigt! Et nous voilà en 2009 avec un nouveau musée, tout beau, tout clean, au pied d'une Acropole qui a l'air d'avoir un petit sourire en coin...non?

Acropole_cypres_marq

Mais il en  valait la peine, même si moi aussi, j'ai été scandalisée en apprenant que de belles demeures néo-classiques avaient été sacrifiées lors de sa construction! Heureusement, les antiquités, elles, ont plus de chance: dès qu'on creuse dans Athènes (autant dire à chaque coup de pelleteuse) et qu'on découvre un site, le chantier est immédiatement immobilisé! Dans le cas du Musée, c'est une ville du néo-lithique qui a été exhumée et bien entendu, elle a été intégrée à la visite.....d'une certaine manière.......originale, en tous cas! Dès l'entrée, on "marche" sur cette ville grâce aux dalles de verre et on ne la quitte plus des yeux, même du troisième niveau tout là haut, où elle reste visible!

dalles_de_verre

Le verre, une constante du Musée, avec le béton et le marbre.

du_verre

Trois matières qui se combinent dans une harmonie élégante et contemporaine, pleine de sobriété. L'humilité, face aux antiquités exposées, c'est ce qu'a voulu exprimer l'architecte franco-suisse, Bernard Tschumi qui en a fait un bâtiment  se contentant d'offrir un lieu digne de ces objets,  sans leur faire de l'ombre.  Il a également su utiliser la luminosité si particulière en Grèce,  et par les façades entièrement vitrées, non seulement la lumière naturelle pénètre à flots, mais s'établit un "dialogue visuel" permanent avec le Parthénon! Bref!...des choix intelligents qui mettent vraiment en valeur les statues et les frises.

photos_inte_1

photo_inte_volee

Au rez-de-chaussée, la visite commence par une allée bordée de vitrines où sont exposés les objets les plus petits, des instruments de toutes sortes, des outils, des objets du culte....depuis cette sorte de rampe, on peut voir la passerelle où sont exposées seules les Caryatides. 

hall

Puis vient la visite du premier niveau, un espace aéré et serein, où l'on peut tourner tout à loisir autour des statues pour admirer les remarquables détails du corps humain.......on a entendu les mamies grecques, peu émues par les demoiselles  de l'Acropole, demander où se trouvaient  les statues des Adonis et autres Apollons... pour voir de belles anatomies!

A l'entresol, un café avec quelques petits plats très soignés, et une magnifique terrasse avec vue...??.......sur le Parthénon, biensûr! Un café bien présenté (et des prix défiants toute concurrence! 2,50 Euros le capuccino....qui dit mieux?) et l'occasion de faire de beaux portraits avec pour toile de fond, l'Acropole, la colline de Philopapou et le Mont Lycabette, justifient amplement d'y faire  une pause!

capuccino

P1070371

Mont_Lycabette

Le Mont Lycabette

P1070391

Philopapou

Au dernier niveau, au fond du hall,  il serait dommage de ne pas prendre le temps de voir  une vidéo explicative,  très bien présentée (réalisée par Costas Gavras...excusez du peu!) qui permet de comprendre l'ordre et les thèmes des frises du Parthénon, dont on fait tout le tour, exactement comme si on faisait le tour du monument! Elles ont été reconstituées à partir des quelques vestiges conservés ici,  et de copies en plâtre. Le British Museum en possède une grande partie, dérobée à l'époque de l'occupation turque par Lord Elgin. Malheureusement, le prestigeux musée refuse de les rendre à la Grèce qui les réclame à corps et à cri depuis longtemps. Mélina Mercouri, lorsqu'elle fut Ministre de la Culture, avait organisé une campagne...en vain!Vous ne serez donc pas étonné d'apprendre que le directeur du British Museum, mais également son homologue français  du Louvre (oui, nous aussi, on a quelques belles antiquités grecques...)  ont dédaigné l'invitation à l'inauguration...pas très fair-play tout ça! Quant à Costas Gavras, une partie de son documentaire a suscité une polémique, religieuse cette fois, parce que l'on y voyait des moines en bure détruire le temple au début du christianisme....épisode peu glorieux que l'Eglise préfèrerait  passer sous silence...

P1070358

Malgré toutes ces controverses, le Musée est aujourd'hui un véritable écrin, une réussite indéniable, un "incontournable" d'Athènes!

On en ressort ébloui, admiratif et avec l'envie d'y retourner à la première occasion!

TICKETS

Les tickets: un joli souvenir!

Avec les petites pauses café-boutique-vidéo, il faut compter trois heures pour cette visite. Sachez également que les gardiens et gardiennes, sont pour la plupart des archéologues "en attente d'un meilleur emploi", bref des gens à qui on peut poser des questions...sans abuser (ils ne sont pas là pour servir de guides gratuits!).

Ouvert de 8h à 20h tous les jours, sauf le lundi. Métro Acropolis.

Vestiaire gratuit, à l'entrée après les guichets.

Les photos, autorisées lors de son ouverture, sont  interdites, même sans flash (mais ça peut encore changer...on est en Grèce!). Seule photo autorisée: le Parthénon, depuis les baies vitrées du 3° niveau, et sous haute surveillance!

Site : www.theacropolismuseum.gr