SITE ARCHEOLOGIQUE, MUSEE, STADE ....ET VIGNES!

 P1040199

Située à mi-chemin entre Nauplie et Corinthes, Néméa se trouve en moyenne altitude, aux milieux des vignobles qui ont fait sa réputation. Aller à Néméa c'est un peu comme une promenade du dimanche, bucolique, calme et pleine de charme. D'autant qu'elle est boudée par les grands tours operators (tant mieux!) et que vous risquez peu d'y rencontrer des cars déversants des touristes surbookés qui ont tout juste le temps de vous bousculer entre deux prises.....Néméa est aussi le berceau  du cépage  Aghiorgitiko, un vin rouge de caractère, typiquement grec.

 Une fois n'est pas coutume, le site archéologique et son stade sont  très bien signalés. Si vous êtes passionnés  de mythologie grecque, vous savez donc que Néméa est le théâtre du premier des douzes travaux d'Hercule (Héraklès en grec, on prononce "Hiraklis"): tuer une créature monstrueuse qui fait la terreur des habitants de la région, le fameux lion de Néméa.  Etant fils de Zeus et d'une mortelle, c'est donc au père d'Héraklès qu'est dédié le sanctuaire de Néméa et son temple. Mais Néméa est également le lieu où se déroulent,  tous les deux ans, des jeux aussi célèbres que ceux d'Olympie dans l'Antiquité.

Hirakles

Remis au goût du jour depuis 1996 par la Société pour le Renouveau des Jeux Néméens, des épreuves athlétiques ont lieu désormais tous les 4 ans. C'est surtout l'esprit  d'entente et le message de paix que les organisateurs veulent faire revivre à travers ces jeux, où les participants (plus de 2500 personnes de tous âges, venus de plus de 45 pays) revêtent la tunique antique et courent  pieds nus, au départ des starting blocs en pierre de l'époque,  pour recevoir des juges vêtus de toge noire,  le même ruban et la même feuille de palmier que les athlètes de l'Antiquité. Cette année c'est le 23 juin qu'aura lieu la 5° édition de ces nouveaux jeux. On y pique-nique dans les gradins.. A ne pas manquer! (pour plus de renseignements: http://nemeangames.org/el/nemean-games-revival/brochure/brochure-fr-.html)

 

Arrivés à Néméa (l'Ancienne Néméa) on peut donc commencer la visite par le site et le musée, en se garant sur la placette qui porte le nom de l'Université de Californie, qui prit le relais de l'Ecole Française d'Athènes dans les fouilles. Le regard est immédiatement attirés par les colonnes du temple de Zeus qui se dressent au centre du site.

 

colonnes

et la halle couverte à droite du temple, abritant les restes des anciens termes.

halles

A côté du musée, ce curieux arbre s'incline sur l'herbe.....aurait-il abusé du vin de Néméa?

P1040193

 Le Musée n'est certes pas gigantesque....mais son agencement intelligent nous permet de profiter pleinement de la visite. A l'entrée, des panneaux proposent  des reproductions de tableaux du site par des peintres de la période romantique.

 P1040204

Dans la salle principale, tout est fait pour que la compréhension du visiteur soit immédiate: les monnaies et sceaux minuscules exposés dans les vitrines ont été photografiés et aggrandis pour une meilleur visibilité; sans les photos du mur qui nous montrent les pieds des athlètes dans les starting bloks, on serait bien en peine de dire à quoi servent ces gros blocs en pierre troués....

P1040217

la reconstitution des ornements des toitures est également bienvenue......mais encore, et surtout, les  maquettes de deux époques différentes,  faisant face au site que l'on voit à travers la baie vitrée, permettent de se représenter très clairement la vie autour du temple, pendant l'Antiquité, puis à la période byzantine J'ai eu un faible pour les détails de la première maquette, où de petits personnages et même des chevaux nous donnent une idée de la taille du temple et de sa grandeur!

 

P1040214

P1040210

Dans la petite salle du fond, de nombreux objets précieux......ici, deux bagues en or, datées de 1050 à 1500 av J.C.  extraordinairement bien conservées.

P1040237

 

Dans la petite cour intérieur quelques vestiges des frontons du temple...avec pour motif principal, le  lion, bîen sûr!

P1040244

Il faut sortir du site et reprendre la voiture (éventuellement) pour se rendre au stade, mais on ne paie qu'une seule fois aux guichets, soit du site, soit du stade.

A l'entrée, sur la gauche, avant même d'appercevoir le stade, se trouve les vestiges du bâtiment où se préparaient les athlètes; au fond, le début du tunnel qu'ils empruntaient pour sortir sur le stade (malheureusement en travaux en ce moment).

vestiaire

 

Une courte grimpette et vous voilà devant ce stade très bien conservé (il a quand même presque 2500 ans.....) de 178 m de long, pouvant acceuillir jusqu'à 40 000 spectateurs. Les canaux en pierre font partie des canalisations qui acheminaient l'eau d'une source se déversant dans de petits bassins bordant le stade. Les canalisations en terre cuite sont exposées au musée.

 

P1040262

 

P1040273

Tout autour du stade sont aménagés des chemins sur plusieurs niveaux permettant une vue plongeante sur le stade et sur la région.

 

P1040277

En sortant du stade, finissez la ballade par la visite des caves......la route des vins (Wine road) est signalée par des pancartes marrons en anglais et en grec. (J'y consacrerais un post à part entière prochainement.)

P1040293

En séjournant à Nauplie lors de vos vacances, il serait dommage de faire l'impasse sur Néméa, non? Une région aussi accueillante et simple que ces vignerons.