NAUPLIE DESTINATION IDEALE

P1060437

Non, je ne suis pas recrutée par la Municipalité de Nauplie pour faire "l'article"......

Cependant, en voyant le nombre de gens qui, carte et guide touristique en main, cherchent où se poser pour passer une semaine en Grèce,  je ne peux m'empêcher de penser qu'une petite rétrospective de tout ce qu'on peut faire à partir de Nafplio n'est peut être pas inutile..........

DECOUVERTE DE LA REGION

L'été on peut très bien combiner la plage avec des escapades dans la région proche (à faire le matin à la fraîche), car en voiture on est à une heure de :

Epidavros (Epidaure) l'un des plus beaux sites de l'Antiquité !

KALOKAIRI_2008_266

Après une petite heure de route, on débarque dans un immense parc ombragé, avec un parking (non moins immense.....) On peut même prévoir d'y pique-niquer.

Les musts d'Epidaure sont bien sûr le théâtre (un des mieux conservés de l'Antiquité) à l'accoustique exceptionelle, mais aussi le petit musée qui nous rappelle qu'Epidaure était un lieu de pélerinage,  mais surtout un des hauts lieux de la médecine antique. Vous pourrez voir quelques instruments de chirurgie de l'époque dans une vitrine à l'entrée du Musée et de nombreuses statues retrouvées sur le site.

Si les Grecs croyaient que leurs Dieux pouvaient intervenir favorablement sur leur santé, ils ne se fiaient pas qu'aux seuls miracles! Ici, on opérait, on soignait, et considérant que le bien-être de l'âme est aussi important que celui du corps, on proposait aux patients des spectacles, d'où la présence de ce grand théâtre. Ne manquez pas de faire le test répété ici par des millions de visiteurs: se placer au milieu du cercle de pierre au centre de la scène et faire tomber une pièce.....même en haut des gradins, on entend le son!! Assister à un spectacle en été est une expérience unique!

Le sanctuaire est dédié au Dieu de la médecine : Asclépios (Esculape chez les Romains) dont le symbole est le bâton où s'enroule un serpent...notre caducée! Il est le fils d'Apollon et de Coronis, une mortelle, élevé par le Centaure Chiron (d'où vient le mot chirurgie) qui lui apprend les rudiments de la médecine.

Le site est toujours plus ou moins en chantier,  mais on peut en faire le tour et voir également un stade, comme dans la plupart des sanctuaires. Tous les 4 ans, ici avaient lieu les Asklipiades (il n'y avait pas que les Olympiades). Ces jeux sportifs nous rappellent la sagesse des Anciens, pour qui l'exercice physique était aussi important que l'hygiène : "une âme saine, dans un corps sain". Pour eux, tout était lié....nous n'avons pas inventé grand chose.....

La visite de la vieille Epidaure, en bord de mer, vaut également le détour (toujours quand on a une voiture) pour son joli petit port et ses tavernes de poisson.

Mykines (Mycènes)

Le site est à priori, moins attrayant qu'Epidaure: colline sans arbre, ruines à l'état de pierres aussi austères et arides que la famille royale qui y vécut: les Atrides. Agamemnon, Roi de Mycènes, après l'enlèvement d'Hélène, femme de son frère Ménélas, prend la tête des Grecs pour cette longue guerre de Troie. A son retour, sa femme Clytemnestre et son amant Egisthe le tuent, ainsi que Cassandre, la captive de Troie ramenée par Agamemenon et ses deux enfants. Plus tard, son fils venge Agamemnon et tue sa mère et Egisthe........une bien funeste famille..........

Le tombeau d'Agamemnon et la porte des Lions, sont les seuls monuments presqu'intactes.........pour le reste il faut bien connaître l'histoire du site et avoir un peu d'imagination, pour en apprécier toute sa valeur!

En aucun cas il ne faut songer à visiter Mycènes en plein midi (soleil de plomb, pas d'arbres, pierre qui chauffe).....question de bon sens......

Ces deux visites sont à faire à des moments différents, car si les deux sites sont à une heure de Nauplie, il faut repasser par la ville pour aller de l'un à l'autre.

Un peu plus loin, mais toujours faisable en une journée au départ de Nafplio:

drapeau_vagues

Les îles du Golf Saronique  sans être obligés de prendre de ferries:

Au sud d'Epidaure, une belle route permet un accès facile à Galatas, juste en face de l'île de Poros, pour une traversée rapide (10 minutes)

Au sud de Kranidi, à Kosta, un débarcadère avec parking, vous invite à laisser la voiture et à passer en face en un quart d'heure, à l'île de Spetses

Enfin, depuis l'année dernière, il existe la même possibilité pour Hydra, après Ermioni, à Metoxi. En un quart d'heure vous voilà sur l'une des plus belles îles du Golf.......l'île est entièrement piétonne, les petits ânes ne sont donc pas là que pour faire "couleur locale".ils bossent dur! C'est sur leur dos que l'on charge tout ce qui est à transporter, même les matériaux de constructions! Le petit port est charmant. On peut aller explorer les ruelles qui remontent du port et se perdre dans leur dédale, ou se reporter sur la droite du port quand on est dos à la mer, et se baigner sur les rochers  qui forment de petites plate-formes étagées.

EXCURSIONS PLUS LOIN...........

Toujours faisable en une journée mais avec un peu plus de route...

MYSTRA la vieille cité Byzantine, aujourd'hui déserte.

En deux heures à peu près en prenant l'autoroute de Tripoli, vous êtes à Sparte (les GPS vous indiquent une route de montagne depuis Miloi ( indiquée parfois sous son ancien nom: Lerne) mais je vous conseille d'aller à Argos et de prendre la route qui vous mène vers l'autoroute Korinthos-Tripoli à Sterna. Sparte, un nom prestigieux et historique, pour une bourgade aujourd'hui sans grand intérêt, du moins touristique. A 8 kilomètres, sur les hauteurs, et non visible depuis la route, se trouve Mystra. C'est donc une belle surprise qui attend le visiteur quand au détour d'un virage elle apparaît!

Mis_9

OLYMPIE

Bien sûr, il est possible de s'y rendre en une journée depuis Nafplio, mais ce périple n'est à envisager que si on a pas peur des routes escarpées, ni de faire des kilomètres....... Il faut environ 3h-3h30 avant de pouvoir atteindre l'ancienne Olympie. Mais si, à mon avis, le site est moins beau que celui de Delphes ou d'Epidaure, la route est magnifique....surtout en arrivant à Laggadia, ce petit village tout haut perché où il fait bon s'arrêter et admirer le panorama.

ROUTE DES VINS

Un domaine touristique encore peu exploité, du fait sans doute de la qualité des vins, qui bien qu'en constante amélioration, a encore du chemin à faire.....Malgré tout, il est intéressant de savoir que dans la région proche, il existe deux cépages spécifiquement Grecs: Agiorgitiko pour le rouge de Néméa, et Moskofilero pour le blanc de Manteneia:

"Agiorgitiko", à Néméa. Bien que ce vin  rouge soit connu depuis des lustres (il fut un temps où on ne servait que du "Sang d'Hercules" dans les tavernes de la région), c'est assez récemment que les producteurs de cette région se sont mobilisés pour offrir au visiteur des dégustations et faire visiter leur cave et leur vigne. Entre Néméa et l'Ancienne Néméa, on compte une vingtaine de domaines prêts à vous accueillir. La région développe ses attraits touristiques, notamment autour de l'Ancienne Néméa; un site avec les beaux restes d'un temple et un stade.

"Mosxofilero" : il vous faudra monter vers Tripoli et explorer la région de Mantineia pour goûter ce nectar ambre clair légèrement acidulé, idéal pour les fruits de mer.

Les deux régions sont à silloner, car bien que peu répertoriées dans les guides touristiques, elles offrent chacune des possibilités de promenade différentes: ancien site à Néméa, villages de montagnes sur la route d'Olympie accessibles en une petite heure (Vytina, Dimitsana, Stemnitsa)